Formations

Master 2 Comptabilité, contrôle, audit (FI)

Formation initiale Formation enseignée en français

contact

Jennifer BOUTANT LAPEYRE
Responsable pédagogique

Geneviève FOIN
Responsable administratif

m2.comptacontrole@tsm-education.fr

candidature

Ouverture des candidatures 2021-2022 :

  • du 1 février au 26 mars 2021

Publication des résultats :

  • le 7 juin 2021

 

Accéder au portail des candidatures

label contrôlé par l&aposEtat    France Compétences RNCP

Code RNCP : 31489

 

Le Master Comptabilité, Contrôle, Audit permet d'acquérir les connaissances nécessaires à l'exercice des métiers de la comptabilité de l'audit et du contrôle en cabinet ou en entreprise.

 


À la fin du master, les étudiants seront capables de :

  • Maîtriser les effets des dispositions juridiques et fiscales 
  • Réaliser ou réviser une consolidation 
  • Participer au pilotage des activités comptables et du contrôle interne 
  • Construire un diagnostic, un modèle de valorisation 
  • Participer à la mise en place de mesures appropriées aux entreprises en difficulté 

 

Les diplômés de ce master obtiennent le maximum de dispenses d'unités d'enseignement du Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion.

 

Logo CCA

 

UE01 Finance 3

ECTS : 6.00

HCM : 45.00

HTD : 0.00

Évaluation financière

ECTS : 3.00

HCM : 21.00

Langue d'enseignement : Français

  • Présentation et objectifs pédagogiques

    Le cours aborde les problématiques liées à l’évaluation d’entreprise, à la gouvernance et aux stratégies financières à travers les techniques d’ingénierie financière. Il approfondit les techniques d’évaluation en présentant les différentes méthodes au regard du contexte de l’évaluation et de l’entreprise à évaluer. Il traite de la gouvernance d’entreprise dans le cadre de la théorie de l’agence en se focalisant sur la relation actionnaires/dirigeants. La question de la création de valeur est notamment abordée à travers sa mesure et sa répartition (dividendes/rachats d’actions propres). Enfin, les OPA et IPO sont mises en regard avec la stratégie financière et la gouvernance d’entreprise.

    Les objectifs pédagogiques sont :

    • Maîtriser les méthodes de valorisation d’une entreprise
    • Savoir identifier les sources créatrices de richesse dans le cadre du pilotage de la valeur
    • Comprendre les mécanismes de gouvernance et leur impact sur le management et la valeur d’une entreprise
    • Comprendre et maîtriser les stratégies d’ingénierie financière en abordant les problématiques liées à l’introduction en bourse, les fusions et acquisitions, la distribution aux actionnaires, …
  • Prérequis

    Les étudiants doivent connaître les principes de l’actualisation et le calcul de la valeur actuelle nette.

    Ils doivent être familiers des notions de risque et de rentabilité. Ils doivent connaître les modalités de financement et savoir évaluer les coûts liés aux ressources financières.

Politique et ingénierie financière

ECTS : 3.00

HCM : 24.00

HTD : 0.00

Langue d'enseignement : Français

  • Présentation et objectifs pédagogiques

    /

  • Prérequis

    /

UE02 Management et contrôle de gestion 2

ECTS : 8.00

HCM : 60.00

HTD : 0.00

Gouvernance, contrôle et pilotage stratégique

ECTS : 4.00

HCM : 30.00

Langue d'enseignement : Français

  • Présentation et objectifs pédagogiques

    À la fin de ce cours, les étudiants auront été préparés à passer l'UE n°3 du DSCG. Le référentiel et les compétences dispensés par ce cours correspondent à cette épreuve du DSCG. Les étudiants devraient pourvoir réussir cette épreuve.

  • Prérequis

    Cours de management des ressources humaines, de management stratégique et de contrôle de gestion de la 1ère année du master Comptabilité-Contrôle-Audit (CCA).

    Programme abordé au niveau du DCG : UE7 : management ; UE11 : contrôle de gestion.

Analyse et diagnostic stratégique

ECTS : 4.00

HCM : 30.00

HTD : 0.00

Langue d'enseignement : Français

  • Présentation et objectifs pédagogiques

    /

  • Prérequis

    /

UE03 Comptabilité et audit 3

ECTS : 10.00

HCM : 60.00

Consolidation 2

ECTS : 3.00

HCM : 15.00

Langue d'enseignement : Français

  • Présentation et objectifs pédagogiques

    À la fin du cours les participants seront en mesure de :

    • Procéder aux retraitements de comptes établis dans le référentiel de comptes individuels français (PCG) pour établir des comptes consolidés en référentiel international IFRS ;
    • Traiter et suivre les cas de 1ère consolidation en référentiels français et international, y compris en cas de difficultés techniques

     

  • Prérequis

    IFRS et normalisation comptable, en particulier :

    • Cadre conceptuel IFRS et champs d’application
    • IAS1 : Présentation des états financiers
    • IAS7 : Etats des flux de trésorerie
    • IAS16 : Immobilisations corporelles
    • IAS40 : Immeubles de placement 

     

    Consolidation 1, en particulier :

    • Notions de groupes et d’informations financières des groupes
    • Principes, méthodes et techniques de consolidation
    • Opérations de consolidation (éliminations) et retraitements
    • Regroupements d’entreprises
    • Etats financiers consolidés

     

Normes internationales 3

ECTS : 3.00

HCM : 15.00

Langue d'enseignement : Français

  • Présentation et objectifs pédagogiques

    /

  • Prérequis

    Aucun.

Audit légal 2

ECTS : 4.00

HCM : 30.00

Langue d'enseignement : Français

  • Présentation et objectifs pédagogiques

    LE CONTROLE LEGAL
    Découvrir de l’organisation des missions et des aspects juridiques de l’audit légal et contractuel
    Appréhender l’environnement réglementaire, les incompatibilités. Comprendre et posséder la déontologie professionnelle. Aborder :
    • les différents types de mission,
    • organisation et déroulement de la mission,
    • finalisation et rapports.

    LE CONTROLE INTERNE
    Le nouveau contexte légal et règlementaire place la notion de risque au cœur du métier de l’auditeur et du dirigeant. Au sein des entreprises, la gestion des risques devient une fonction a partie entière. L’auditeur ayant une activité indépendante et objective, il donne à une organisation une assurance sur le niveau de maitrise des opérations au sein de l’entreprise.
    Il est donc important de connaître les outils mis à la disposition des auditeurs et contrôleurs unterne permettant d’identifier et maîtriser ces risques.

  • Prérequis

    Aucun.

UE04 Système d'information 3

ECTS : 4.00

HCM : 39.00

Système d'information et PGI

ECTS : 3.00

HCM : 27.00

Langue d'enseignement : Français

  • Présentation et objectifs pédagogiques
    • Appréhender l’intégration des SI de gestion dans une perspective de stratégie du développement intra ~inter organisationnel de l’entreprise
    • Comprendre les enjeux économiques et de management du projet ERP
    • Évaluer la complexité et les risques inhérents de la conduite du projet
    • Mettre en œuvre une méthode d’accompagnement du projet
  • Prérequis

    Définition des Systèmes d’Information
    Enjeux des Systèmes d’Informations pour les entreprises
    Techniques financières d’évaluation des investissements

     

Business Intelligence

ECTS : 1.00

HCM : 12.00

HTD : 0.00

Langue d'enseignement : Français

  • Présentation et objectifs pédagogiques

    /

  • Prérequis

    /

UE05 Conférences

ECTS : 2.00

HCM : 18.00

Langue d'enseignement : Français

  • Présentation et objectifs pédagogiques

    Les étudiants devront assister à plusieurs conférences (en français ou en anglais) avec des professionnels de la comptabilité et du contrôle ou bien des enseignants-chercheurs dans différents domaines.

    Ces conférences visent à :

    • Concrétiser les connaissances acquises par l’étudiant durant son cursus
    • Elargir sa compréhension des pratiques professionnelles et de l’actualité de la profession
    • Eclairer l’étudiant sur la diversité des missions des métiers de la comptabilité afin de susciter de potentielles opportunités de carrière
  • Prérequis

    Aucun prérequis : les étudiants ont acquis durant leur cursus les connaissances essentielles pour suivre avec profit les conférences des professionnels ou enseignants-chercheurs.

UE06 Gestion juridique, fiscale et sociale 3

ECTS : 10.00

HCM : 57.00

Droit des entreprises en difficulté

ECTS : 4.00

HCM : 24.00

Langue d'enseignement : Français

  • Présentation et objectifs pédagogiques

    L' objectif de ce cours est de permettre aux étudiants d'appréhender les difficultés comptables inhérentes à l'établissement des comptes consolidés, selon les règles françaises et le référentiel IFRS.

    À la fin de ce cours, les étudiants seront notamment en mesure  de comprendre et appliquer les normes IFRS relatives aux contrats de location, de produits et charges et instruments financiers, dans le cadre de l'établissement des comptes consolidés.

     

  • Prérequis

    Cours de M1 CCA Comptabilité des groupes :

    Difficultés comptables 1

    • IAS12 : Impôts sur les sociétés
    • IAS19 & IFRS2 : Avantages au personnel
    • IAS36 : Dépréciation des actifs
    • IAS37 : Provisions, passifs et actif éventuel

Droit des sociétés approfondi et des groupes

HCM : 24.00

Langue d'enseignement : Français

  • Présentation et objectifs pédagogiques

    Le Droit des sociétés approfondi et des groupes est vu sous le prisme de 2 angles : celui des dirigeants et celui des associés minoritaires.

     

    Sous celui des dirigeants seront évoqués les points clefs suivants :

    • La limitation du cumul des mandats d'administration, de direction, ne concerne pas les groupes de sociétés même lorsque les sociétés sont cotées.
    • La limitation du nombre des mandats cumulés (administration, direction) ne s'applique pas aux administrateurs et membres du conseil de surveillance exerçant dans des sociétés contrôlées par celle dans laquelle ils exercent un mandat de direction ou d'administration.
    • La jurisprudence s'oriente vers une prise en compte de la réalité économique du groupe pour la révocation des dirigeants des sociétés du groupe.
    • Les clauses aménageant la révocation des dirigeants sont extrêmement fréquentes et variées dans les groupes de sociétés et leur validité est admise si elles ne font pas obstacle au principe de libre révocabilité des dirigeants.
    • Le cumul du contrat de travail avec un mandat social peut être reconnu, alors qu'il y a subordination envers une autorité extérieure (société mère) à la société employeur (filiale).
    • Les groupes de sociétés ont créé le statut original de dirigeant salarié, recruté par la société mère pour exercer les fonctions de mandataire social dans une filiale, qui a reçu l'aval de la jurisprudence à certaines conditions.
    • Les conventions relatives aux indemnisations de cessation de fonctions des dirigeants sont généralement des conventions réglementées.
    • Les conventions conclues entre sociétés du groupe ayant des dirigeants communs sont facilitées au sein du groupe de sociétés par la notion élargie d'opérations courantes conclues à des conditions normales.

     

     

    Sous celui des associés minoritaires seront évoqués les points clefs suivants :

    • Le groupe de sociétés, notion économique que le droit commence à prendre en compte, n'est pas réglementé en tant que tel. Il est doté d'une unité de décision ; les sociétés du groupe, juridiquement indépendantes, sont liées les unes aux autres et les minoritaires des diverses sociétés doivent être tout particulièrement protégés.
    • Les minoritaires disposent d'informations spécifiques relatives aux participations détenues par leur société, ainsi qu'à l'activité et aux résultats des filiales et des sociétés contrôlées.
    • Dans les sociétés par actions, depuis la loi NRE de 2001, les minoritaires de la société mère peuvent demander une expertise de gestion dans les filiales contrôlées et la demande de nomination d'un expert suppose l'interrogation préalable des dirigeants sur les actes de gestion litigieux.
    • Les minoritaires peuvent, en outre, recourir à l'expertise in futurum pour obtenir des renseignements sur les actes de gestion accomplis dans l'une des sociétés du groupe.
    • Les minoritaires peuvent demander la nomination d'un administrateur provisoire dans une autre société du groupe voir dans toutes les sociétés du groupe.
    • Si l'abus de droit reste un système de protection des minoritaires au sein de leur propre société, les risques d'abus sont multipliés dans un groupe de société au nom de l'intérêt du groupe.
    • Outre les actions en responsabilité intentées contre les dirigeants de leur propre société, les minoritaires peuvent également agir contre les dirigeants d'une autre société du groupe, en tant que tiers, mais la faute détachable, exigée par la jurisprudence réduit considérablement leur champ d'action. Reste l'infraction pénale commise par le dirigeant de l'une des sociétés du groupe, qui permet aux minoritaires d'une autre société de demander réparation du préjudice subi.
    • Les associés de la société mère peuvent se constituer partie civile pour réparation du préjudice subi par leur société du fait d'un abus de biens sociaux commis dans une filiale.
    • La possibilité offerte aux minoritaires de la société contrôlante de demander une expertise de gestion dans une filiale devrait avoir pour corollaire de leur reconnaître le droit d'exercer l'action sociale ut singuli contre les dirigeants de la filiale; la même réflexion peut être faite à propos des comptes consolidés. Il faudrait donc une évolution du droit positif.

     

     

    À la fin du cours les étudiants seront capables de :

    • Connaître les régles du droit des sociétés transposables ou pas en droit des groupes
    • Connaître les raisons essentiellement prétoriennes de la transposition ou de la non transposition
    • Appliquer ce savoir de manière concrête dans leur futur professionnel.
    • Développer au delà du savoir des réflexes d'analyse quant à un groupe de sociétés.

     

  • Prérequis

    Maitrîse du droit général des sociétés notamment sur :
    - mode de fonstionnement des différents types de sociétés
    - actions en responsabilité
    - conventions réglementées
    - contrat de travail

Fiscalité des groupes

HCM : 12.00

Langue d'enseignement : Français

  • Présentation et objectifs pédagogiques

    /

  • Prérequis

    UE 5, 6 et 12 de L3 CC
    UE gestion juridique et fiscale de M1 CCA

UE07 Comptabilité et audit 4

ECTS : 6.00

HCM : 39.00

Opérations de restructuration

ECTS : 4.00

HCM : 24.00

Langue d'enseignement : Français

  • Présentation et objectifs pédagogiques

    Le cours consiste en une présentation des opérations de fusions d'un point de vue juridique, organisationnel, financier, comptable et fiscal.
    À l'issue de ce cours, les étudiants doivent être en mesure d'analyser et représenter les conséquences comptables de l'agrégation financière de plusieurs entités.

  • Prérequis

    Cours de comptabilité du Master 1 CCA
    Evaluation et Ingénierie Financière du semestre 1 du M2 CCA

Consolidation 3

ECTS : 2.00

HCM : 15.00

Langue d'enseignement : Français

  • Présentation et objectifs pédagogiques

    À la fin du cours les étudiants seront capables de :

    • D’établir un périmètre de consolidation pour un groupe dans les référentiels français et international IFRS, y compris dans les cas de difficultés techniques ;
    • Procéder aux retraitements de comptes établis dans le référentiel de comptes individuels français (PCG) pour établir des comptes consolidés IFRS, y compris avec des entités établissant leurs comptes en monnaies étrangères ;
    • D’effectuer les changements de périmètre de consolidation en normes françaises et IFRS.
    • D’intégrer et de traiter comptablement l’écart d’acquisition ou goodwill en normes IFRS
    • D'établir des états financiers consolidés, y compris des entités établissant leurs comptes en monnaies étrangères.
  • Prérequis
    • IFRS et normalisation comptable, en particulier :
      • Cadre conceptuel IFRS et champs d’application
      • IAS8. Changement de méthodes comptables et corrections d'érreur
      • IFRS8 : secteurs opérationnels
      • IAS33 : Résultats par action
      • IAS16 : Immobilisations corporelles
      • IAS40 : Immeubles de placement

     

    • Difficultés Comptables 1
      • IAS19 et IFRS2: avantages du personnel
      • IAS12 : Impôts sur les sociétés
      • IAS36 : Dépréciation d"actifs
      • IAS37 : Provisions, passifs et actif éventuel
      • IAS38 : Immobilisations incorporelles

     

    • Consolidation 1
      • Cadre juridique (choix du référentiel et critères d'établissement des comptes consolidés ; notions de groupes, principes et méthodes de consolidation, périmètre, cas d'exemptions / d'exclusion et cas où établissement des comptes combinés)
      • Retraitements obligatoires (Homogénéisation des méthodes, Elimination des opérations passées pour la seule application des législations fiscales, Elimination des comptes réciproques et résultats internes, partage des capitaux propres de filiales directes et indirectes)
      • Etats financiers consolidés (bilan, compte de résultat, etat du résultat global et annexe)

     

    • Difficultés comptables 2
      • IAS 32-39 et IFRS9 : Instruments financiers
      • IAS2 : Stocks
      • IAS17 - IFRS16 : Contrat de location
      • IAS 11-18, IFRS15 : Produits et charges
      • IAS21 : Effets des variations des cours des monnaies

     

    • Consolidation 2
      • Ecarts d'évaluation et d'acquisition : 1ère consolidation
      • Problèmes techniques en consolidation (incidence des participations directes et circulaires, notions de contrôle de substance)

     

UE08 Mémoire

ECTS : 14.00

Langue d'enseignement : Français

  • Présentation et objectifs pédagogiques

    Cette unité d’enseignement vise à préparer l’insertion professionnelle des futurs diplômés en faisant le lien entre leur formation théorique et une pratique professionnelle.

    Au cours de l’année universitaire, chaque étudiant doit effectuer un stage auprès d’un professionnel de l’expertise comptable et/ou du commissariat aux comptes d’une durée de quatre mois.

    Un projet de recherche doit être déterminé par l'étudiant et doit recevoir l’accord du responsable de l’Unité d’Enseignement (sous forme d"une notice d'agrément semblable à celle de l'ue 7 du DSCG). Le projet donne lieu à la rédaction d’un mémoire écrit évalué et défendu oralement à la fin du mois de juin.

  • Prérequis

    Cours d'introduction à la recherche en M1CCA

Candidats internes (TSM)

→ titulaire de 240 ECTS

→ titulaire d’une certification en langue anglaise (B2 conseillé) (les candidats dont la langue maternelle est l'anglais sont exemptés)

→ étude du dossier de candidature et éventuel entretien (démarche d’orientation active)

 

Candidats externes (non TSM)

→ titulaire de 240 ECTS

→ titulaire d’une certification en langue anglaise (B2 conseillé) (les candidats dont la langue maternelle est l'anglais sont exemptés)

→ étude du dossier de candidature et éventuel entretien

Partenaires : Le Conseil Régional de l’Ordre des Experts-Comptables de Toulouse Midi-Pyrénées ; La Compagnie Régionale des Commissaires aux Comptes ; Les cabinets et sociétés d’expertise comptable et d’audit : Accessit, Actif Conseils, Adexi Etoile, Aec Audit, Aec Conseils, Agc, Alta Audit, Audientis, Audit Albouy et associés, Audit Europe Expert, Audit Plus Conseil, Bepmale et associés, BGH Experts et Conseils, Birot-Continente, Bourdil et associés, Caf Experts, Carrieu, Claux et Boscary, CMS Experts associés, Cogerec, Compta+Gestion, Conte-Miral, Darré, Deddouche, Deloitte, Delon, Duchemin, Durand de Saint-Front, Ernst & Young, Eurosud Expert, Exco d’Agrain et Associés, Fel, Fid Sud, Fiducial Expertise, Gabay-Hermier, Grant-Thornton, KPMG, Laffitte, Larrauche, Lécussan, Maïr Bendayan, Martignole-Huze, Mazars, Moissaing, Morereau, Pyxis Conseil, Pricewaterhousecoopers, Rubio et associés, Serco Partners, Sofec Sofigec, Soregor, S.A. Sygnatures, Vally. Les entreprises : Aéroport de Toulouse, Airbus, ASF, Banque Populaire Occitan, BNP Paribas, Fortis, Caisse d’épargne Midi-Pyrénées, CAPIO, Clinique Sarrus-Teinturiers, Continental Automotive France, ERDF, GRDF, IBM, Laboratoires Pierre Fabre, Labinal, Milan Presse, Orange, Ratier-Figeac, SECAFI, SNCF, Syngenta Seeds SAS, THALES, VALEO, YEO International, etc..."

Je me suis dirigée vers le M2 CCA car il jouit d'une excellente réputation auprès des entreprises et des cabinets, ce qui permet une insertion professionnelle rapide vers des postes à responsabilités. La qualité de l'enseignement et le stage de 16 semaines nous procurent les connaissances et les compétences nécessaires pour intégrer le monde du travail. Le Master CCA est donc un atout indéniable vers la réussite professionnelle.

Léa DELON AUDOUIT

Business Analyst chez RCI Bank and Services

Les diplômés peuvent exercer des métiers tels que :

  • expert-comptable 
  • responsable comptable 
  • commissaire aux comptes 
  • auditeur

 

Les diplômés peuvent également poursuivre leurs études en : 

 

Les autres formations

DCG - niveau Licence Diplôme de Comptabilité et Gestion (FI, FC & FA)

DSCG - niveau Master Diplôme Supérieur de Comptabilité et Gestion (FI, FC & FA)

Licence 3 Comptabilité-Contrôle (FI)

Master 1 Comptabilité, contrôle, audit (FI)