Actualités

Retour

Témoignage 23 février 2022

Témoignage : partir à la Hong Kong Metropolitan University avec TSM !

 

Ne te pose plus de question, fonce, il n’y a rien à perdre !

 

Guillaume REMY, étudiant de TSM en deuxième année du double diplôme de Master International Marketing of Innovation est actuellement en échange à la Hong Kong Metropolitan University. Il y suit son semestre 3, deuxième semestre consécutif à Hong Kong. Découvrez son témoignage !

 

  • Pourquoi avez-vous choisi de suivre un double diplôme et pas un diplôme classique dans le cadre duquel vous auriez pu effectuer un semestre ou une année d'échange universitaire  ?

Suivre un double diplôme n’était pas vraiment envisagé au début pour être honnête, car je n’avais connaissance d’aucun. J’avais prévu de suivre une formation classique et de faire une année de césure à l’étranger entre les deux années de Master pour affiner mon choix sur le M2. Quand le Professeur Lars MEYER WAARDEN nous a présenté ce nouveau double diplôme, en partenariat avec des universités asiatiques renommées, je n’ai pas hésité une seule seconde pour postuler. C’était pour moi l’occasion d’à la fois vivre une aventure à l’étranger, suivre des cours dans deux universités reconnues et finalement obtenir deux diplômes de qualité.

 

  • Pourquoi cette destination et cette université partenaire en particulier ?

J’ai choisi de postuler pour HKMU car je souhaitais orienter mes études vers le Marketing et le Management International. Le programme proposé à HKMU m’a séduit et la ville de Hong Kong est un hub clé des échanges internationaux. HKMU était aussi la seule université partenaire à proposer un MBA (Master of Business Administration). J’ai aussi considéré le contexte politique : Hong Kong a été rétrocédé à la Chine il y a quelques années maintenant mais bénéficie toujours de la politique « 1 pays, 2 systèmes », ce qui assure une plus grande liberté d’expression et de mouvement. De plus, l’héritage anglais est encore présent et il y a beaucoup d’expatriés ici, c’est donc assez confortable.

 

  • Avez-vous une anecdote insolite ou humoristique à nous raconter concernant vos découvertes des différences culturelles entre Hong Kong et la France ?

Je n’aurais jamais pensé que notre gastronomie, notre fromage et notre vin me manqueraient autant ! La culture est aux antipodes de la culture française sur presque tous les points ! Les repas sont pris souvent assez rapidement dans des petits restaurants. Pieds de poulet, boulettes de poisson et autres plats typiques de la street-food Hongkongaise sont vraiment surprenants. Aussi, ils roulent à gauche (l’héritage Anglais), j’ai failli me faire renverser plus d’une fois ! Sinon, il faut seulement être ouvert et respecter la culture de notre pays d’accueil, c’est toujours enrichissant et c’est pour ça qu’on fait des échanges !

 

  •  La personne que vous étiez avant de partir à Hong Kong est-elle la même qu’aujourd’hui ?

Absolument pas ! Je pense sincèrement que c’est le cas pour tous mes camarades ici. En échange, on rencontre évidemment des gens de notre pays d’accueil mais aussi d’autres étudiants avec des âges différents, des histoires et des cultures différentes. De ce fait, on ne peut que grandir et évoluer. J’étais assez indépendant avant de partir mais maintenant je le suis totalement, on apprend à vivre à des milliers de kilomètres de sa famille et de ses amis habituels. On devient aussi plus ouvert. Ce qui est assez agréable aussi c’est que beaucoup d’étudiants d’univers différents vivent la même expérience au même moment donc on évolue tous en même temps et on vit des moments très intenses qui resteront à jamais gravés ! On partage tous une « parenthèse » de notre vie !

 

  • Votre projet professionnel a t-il évolué depuis que vous étudiez à la Hong Kong Metropolitan University ?

Avant de partir à Hong Kong, j’ai eu la chance de réaliser un stage qui m’a permis d’affiner mon projet professionnel en quelques sortes, et ma volonté première est de retourner dans cette entreprise après mon expérience ici. En revanche, je ne ferme aucune porte, bien au contraire. Etudier ici m’a permis de faire évoluer ce projet professionnel et m’a surtout permis de réaliser qu’un projet pro n’est jamais certain, fixe : il évolue sans cesse en fonction des rencontres, des expériences.. Il ne faut se fermer aucune porte et rester curieux ! Maintenant que je vis cette aventure et que je suis les cours à HKMU, je suis sûr que je veux travailler dans une structure multiculturelle et opérant à l’international mais pour le reste, je fonctionne au feeling !

 

  • Avez-vous un message ou un conseil à faire passer à un étudiant qui s’interroge sur l’intérêt de suivre un double diplôme avec une université étrangère ?

Il y a, littéralement, que des avantages ! Deux diplômes de qualité en deux ans, une expérience significative à l’étranger (huit mois) et qui plus est, dans mon cas, en Asie. 

Alors toi, étudiant qui s’interroge sur l’intérêt de suivre un double diplôme avec une université étrangère : ne te pose plus de question, fonce, il n’y a rien à perdre !

 

  • Comment se prépare-t-on à cette expérience à l’étranger ?

Je n’ai jamais autant été organisé de ma vie ! Les maîtres mots sont organisation et patience :

Organisation car les formalités administratives peuvent être lourdes (Visa, inscription universitaire, tests PCR, vaccination, billets d’avions, logistique…). Il faut être assez réactif et flexible, prendre en compte le décalage horaire qui peut être une barrière, tout comme la langue.

Patience car évidemment, dans le contexte actuel, les pays ouvrent et ferment leurs frontières et les mesures sanitaires évoluent toutes les semaines dans tous les pays, donc des imprévus peuvent arriver mais il ne faut surtout pas se décourager !

 

 

Cliquez ici pour consulter l’interview Campus Channel du responsable pédagogique et des étudiants du Master International Marketing of Innovation offert en double diplôme