Actualités

Retour

Récompense 22 avril 2022

Prix de l’AGRH pour une thèse sur le leadership-serviteur

Un doctorant de TSM en gestion des ressources humaines a remporté le prestigieux prix académique 2022 de l’Association francophone de Gestion des Ressources Humaines (AGRH). Anthony Perrier a reçu cette distinction pour sa thèse sur un style de leadership, le leadership-serviteur, au sein d’un contexte bien particulier : celui des sapeurs-pompiers.

 

C’est un honneur et une grande surprise pour moi de recevoir ce prix”, explique le doctorant non-financé de 42 ans, qui a la particularité d’avoir travaillé - et continué d'exercer pendant sa thèse - plusieurs années comme sapeur-pompier avant de reprendre le chemin des études. Pour lui, sa thèse était une façon de rendre hommage à sa profession, alors que “les sapeurs-pompiers font l’objet d’une littérature limitée en sciences de gestion”.

La thèse du Dr. Perrier s’intéresse à l’étude d’une approche de leadership qui consiste à se mettre au service de ses collaborateurs. Elle contraste fortement avec les autres styles de leadership qui cherchent à influencer et à motiver les employés à partir d'une position de pouvoir.

 

Défaillance managériale

Depuis les vingt dernières années, “les sapeurs-pompiers doivent gérer conjointement une augmentation du nombre d’interventions d’urgence ainsi qu’une diversification de la nature de leurs missions” explique Anthony Perrier. Parmi les principales causes de décès mises en lumière par la littérature, plusieurs peuvent être directement liées à une défaillance managériale.

Compte-tenu de ces enjeux”, poursuit le doctorant dans sa thèse, “il paraît nécessaire de repenser le rôle du supérieur hiérarchique chez les sapeurs-pompiers car il occupe une position centrale pour influencer les comportements des subordonnés”.

 

Leadership de Shackleton

C’est ainsi qu’Anthony Perrier s’est penché sur l’un des 66 styles de leadership existants, le leadership-serviteur, qui a émergé dans les années 70 et dont l’attrait peut s’expliquer par une attente sociétale. “C’est le style de leadership de l’explorateur du Grand Nord Sir Ernest Shackleton”, résume le doctorant, à savoir celui de placer les besoins de ses subordonnés et des membres de son équipe au-dessus des siens. 

Le leader serviteur prend le temps d'écouter le point de vue de chacun, propose son soutien et cherche activement à instiller un sentiment de communauté au sein de son équipe ou de son organisation. Plutôt que de chercher à renforcer sa propre position, asseoir son pouvoir ou accroître son influence, le leader-serviteur se soucie avant tout de l'épanouissement et du bien-être de chaque membre de son équipe. 

Afin de tester comment le leadership peut affecter positivement la santé psychologique et la performance des individus, Anthony Perrier a mené deux études auprès d’équipes de sapeurs-pompiers dans le Sud-Ouest ainsi qu’à Toulouse, où il a exercé pendant 15 ans. “Ce que la thèse de M. Perrier met bien en évidence, c’est qu’il n’y a pas de bon leadership dans l’absolu. Le leadership-serviteur n’est n’est efficace que si les salariés sont réceptifs et ont besoin de cette approche à ce moment-là”, souligne Caroline Manville, sa co-directrice de thèse à Toulouse School of Management.

Le prix académique AGRH qu’a reçu Anthony Perrier a vocation à récompenser la thèse qui a le mieux satisfait aux critères de rigueur méthodologique, d’enracinement théorique et de contribution conceptuelle attendus d’une thèse en sciences de gestion. 

 

Prochaine étape : la Toulouse Business School

Cette reconnaissance lui permet de participer au Prix FNEGE de la thèse transdisciplinaire en Management qui a lieu à Paris le 2 juin 2022. La FNEGE est la Fondation Nationale pour l'Enseignement de la Gestion des Entreprises dont la mission est de développer et promouvoir l'enseignement supérieur de gestion en France. “Le Prix FNEGE, c’est un peu comme les Masters de l’émission Questions pour un Champion, mais appliqués aux disciplines du management”, résume Anthony Perrier en souriant. 

Une page se tourne professionnellement pour le doctorant, qui quitte ses fonctions de sapeur-pompier en août et se lance dans l’enseignement. Il a accepté le poste d’Assistant Professor en comportement organisationnel à la Toulouse Business School à la rentrée 2022.

 

Lire la thèse d'Anthony Perrier